dimanche 31 décembre 2006

"L’apocalypse ne sera pas pour demain" n° 15

Apothéose !



Cette année se termine en queue de poisson... Aura-t-elle été celle des sommets de l'outrecuidance ? 2007, année électorale nous le révélera au moins en ce qui concerne le microcosme hexagonal ; Soit le système, ainsi que niveau d'aveuglement du citoyen moyen, permet le toujours pire, soit... Nous avions raison d'espérer en l'homme ! -



Nous en reparlerons... Dans l'attente, attardons nous un peu sur ces derniers jours de 2006.

- Le 22 décembre, ainsi que le souhaitait le ministère public, par une très lourde amende de 17.130 euros (3426 amendes à 5 euros pièce ! ! !) une association ayant osé faire la promotion de semences naturelles est tout simplement fichue. Madame la Présidente de la Cour d'appel d'Alès conforte ainsi l'état français dans sa volonté de réduire à l'alignement ceux qui, telle l'association Kokopelli, oserait contrarier un monopole normatif. A quoi bon investir dans les recherches OGM s'il existe encore de singuliers jardiniers volontaires pour transmettre la vie végétale dans toutes ses variétés ? Ceux qui font la loi démontrent ainsi qu'ils sont de connivence avec les marchands de mort et non pas au service de la nature ni même du public.
(Pour en savoir plus : http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=4510)


- Le 28 décembre, nos “indiens” écrivent au Président de la République. Hé oui, nous avons les nôtres en Guyane et ne croyez pas qu'ils soient mieux considérées qu'ailleurs ! Aussi naïf que nous (ils n'ont pourtant pas la télé!), ceux-ci avaient cru que le territoire français était aussi celui d'une démocratie où chacun peut s'exprimer et être écouté. Il ont du déchanter, d'où la lettre !
(Pour en savoir plus : http://www.solidarite-guyane.org/Kepetomak.htm)
Pour résumer, rappelons que ces gens vivent en autarcie dans la forêt tropicale dont ils dépendent. La moindre pollution peut leur être fatale et c'est justement le problème ! Ils se sont donc exprimés à l'occasion d'une enquête publique. Comme d'habitude, autant pisser dans un violon pour le faire chanter ! Pour nous ce n'est que la confirmation d'une règle bien connue. Nous pouvions toutefois espérer que les enquêtes publiques ont une utilité... Au moins lorsque des vies humaines sont directement en jeu ! Il n'en est finalement rien...


Le 30 décembre, pendaison d'un bandit par d'autres bandits avec la bénédiction du parrain. La télé ne parle que de ça mais à sa façon, c'est à dire en nous noyant de considérations douteuses tout en esquivant l'essentiel. On en retiendra tout de même, suite à un drôle de procès, la facture précipité mais certainement pas improvisée de cette mise à mort.

Présenté aujourd'hui comme un dictateur déchu, Le bonhomme n'a longtemps été qu'un fantoche bien en Cour dont nos médias, si versatiles, disaient le plus grand bien. Sa main de fer n'avait rien d'exclusif, hélas pour de nombreux peuples d'une planète Terre si bien partagée en chasses gardées. Il faisait partie de "l'élite" auto-proclamée paternelle et vertueuse, en fait des mafias de la politique et des affaires. Des gens tous criminels, pas seulement celui qui vient de mourir... Ne souriez pas ! Les nôtres en font parti aussi ainsi que l'ont démontré certains suicides assistés du siècle passé. Le mort d'hier s'était juste senti des ailes, des volontés d'indépendance... Là est son vrai crime : Avoir transgressé les règles du milieu. Certains devraient comprendre... Que sagesse s'impose et que la forme doit en être présentable. Le fond importe moins car l'apologie des crimes est possible ici, lorsque justification ne suffit pas. Que ces gens règlent entre eux leurs comptes, tel l'exécution de samedi matin ne devraient pas nous inquiéter... Sauf que les peuples sont aussi des pions dont ils jouent. La guerre leur appartient et il n'y a pas pire crime sauf que celui-là est légal. Pratique : Ceux qui mènent la guerre en ont décidé ainsi. Peu importent que les victimes soient généralement innocentes. Bref, vous je ne sais pas, mais moi j'ai peur de ces gens. Encore une fois, n'oubliez pas que nous avons les nôtres !


Ce nouveau siècle me fait peur. 2006 se termine en mauvaise augure. Pour cette raison j'attendrais l'aube de 2007 pour vous envoyer mes voeux !


Fin de : «L’apocalypse ne sera pas pour demain»


à l'année prochaine...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire