samedi 3 avril 2010

L'année de la biodiversité (N°2).
(Ou faisons semblant d'y croire !)


Chers lecteurs, je ne vous abandonne pas. J'ai une excuse facile : J'attendais une bonne nouvelle, au moins une, alors voilà... RIEN !
Les miracles finissent toujours par arriver cependant. Des trucs bizarre qui démontrent que la nature n'est pas morte... Si, si ! La cabane solaire en bois a retrouvé sa nature d'arbre creux ! C'est le printemps ! Le doigt de Dieu ou alors c'est magique... Un peu comme le carrosse de Cendrillon qui comme chacun sait était une citrouille ? C'est là sûrement une manifestation de la magie de cette semaine dite du "développement durable"! C'est arrivé avant-hier, exactement le 1er avril !

Avant cette magique semaine du développement durable le climato-négationisme s'installait dans les têtes, d'abord de quelques abrutis comme Monsieur Allègre, puis de tous ceux qui attendaient ça. Cette année de la biodiversité est tout sauf une icône. Jusqu'ici elle serait plutôt antibiotique (!), bref comme l'année précédente mais en pire... Comme tous les ans! Pour débuter celle-ci il est déjà décidé de laisser les derniers thons rouges se faire attraper et de lancer la patate OGM... Il faut dire aussi que le Grenelle commence à se faire oublier! La taxe carbone est remise aux calendes grecques (les grecs vont très mal, ce qui n'a pas vraiment rien à voir.) Les éoliennes sont désormais mal vues dans le pays, nous en verrons donc moins de nouvelles. Il faut dire à la décharge des "élites" que le résultat des élections régionales ne risque pas de leur faire craindre un peuple rebelle ! à part le taux d'abstention important, signe de grogne, tout semble aller pour le mieux en ce monde pourtant à la dérive. L'abstention est pratique parce qu'elle se laisse interpréter comme on le désire,"on" étant ce que vous voudrez quoique certains "on" pèsent plus lourd que d'autres. Notre président a choisi évidemment ce qui l'arrangeait et vu là dedans une carte blanche. Son naturel étant à cette occasion revenu au galop il en a oublié sa signature ce qui enrage Monsieur Hulot, lequel n'en peut mais ! Notre Président sait gérer les choses en maître, c'est à dire augmenter ses revenus, puis virer les fonctionnaires inutiles (pour un régime fantoche), et maintenant faire vraiment la politique qu'il aime, essentiellement la poursuite des "réformes"... C'est tout de même plus excitant comme boulot! La biodiversité ne va pas aimer et encore moins les sujets de Sa Majesté ! Mais peut-être ces abstentions sont-elles aussi un signe de réalisme dans les têtes de "citoyens" seulement virtuels, l'indice qu'il vaudrait mieux vite achever les "réformes" avant que ça tourne au vinaigre?

Joyeuses Pâques !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire