lundi 3 mai 2010

L'année de la biodiversité (N°3).
Croa en Vacances !

Vallée de Canfranc

À l'arrivée à Jaca (prononcer Râca) les amis vautours semblent absents. En fait ils ne sont que moins nombreux qu'autrefois et nous les verrons souvent baliser le centre des thermiques au profit de nos lourdes machines en plastique blanc. Il y a aussi un couple de milans royaux qui fréquente les abords du restaurant de l'aérodrome de Santa-Cilia... Je soupçonne le patron de leurs laisser quelques restes ! Ces oiseaux sont vraiment beaux surtout si on les compare aux milans noirs de chez nous. Ils sont aussi très peu farouches, quoique seulement en vol mais ils sont alors capables de passer si près que nous pourrions presque les toucher... S'ils étaient moins rapides ! Je m'étais bien juré dès le premier jour de tirer de ce comportement une photo gros plan de ce bel oiseau... Hélas, si les appareils numériques constituent bien un progrès irréversible ils gardent encore comme tare celle d'une mise en oeuvre extrêmement lente qui a fait tout rater!
Les hirondelles, de leur coté, fréquentent le village où elles sont certainement plus nombreuses que les humains. Leurs préoccupations sont identiques cependant : Ici tout est neuf, ou rénové, ou en construction... Mais les hirondelles auront sûrement plus vite terminé leurs rustiques nids de boue, un matériau qu'elles arrivent à trouver entre les galets des rives de la rivière Aragon.

«Mon Dieu que la montagne est belle... » Celle-ci vaut certainement celle du regretté Ferrat ! L'Espagne ne fait plus pauvre du tout et les séjours y sont carrément onéreux. Le soleil de cette fin d'avril est ici extrêmement généreux. Il aura suffisamment chauffé les pentes pour nous offrir de belles ballades jusqu'aux crêtes pyrénéennes. Jeudi un risque d'orage nous aura dissuadés de voler. Munis de jumelles, nous aurons été ce jour là voir nos amis à plumes chez eux, en "rampant" afin de ne pas les déranger près de leur rocher. Ce faisant nous sommes allé jusqu'au Pay Basque, à Roncal (Erronkary) où se vendent d'excellents et réputés fromages de brebis. Il y a aussi là une exposition pédagogique sur la nature... Mais, à ce propos, le gars du syndicat d'initiative (en travaux) se trouva fort désolé de nous dire qu'elle n'ouvrait que le lendemain!
Rocher aux vautours
Huit jours d'oublis des réalités... En partant je laisse quelques morceaux de pain dur à trois chevaux qui semblent apprécier le cadeau. Le notre c'est la vie et ici elle éclate encore de partout.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire