vendredi 14 juin 2019

Aujourd'hui le politiquement correct rétablit l'inquisition.

Image de l'entrée vidéo du « débat »

« TOUT  PEUT  ARRIVER » effectivement ! Ce qui s’est passé le Lundi de Pentecôte à LeMédia restera dans les annales. Difficile de dire si ce « CARTES SUR TABLE AVEC ÉTIENNE CHOUARD » était un piège voulu ou révélé mais le fait est qu’en c’en fut bien un... Pour Étienne ou pour LeMédia et ses deux faux journalistes ?
La vidéo est disponible sur AgoraVox.TV.  Le forum, riche, partage les avis mais révèle aussi que nos sociétés dites modernes ne se sont pas libérées de leurs sectarismes et que même des athées protègent des dogmes démoniaques. Cette tare divise profondément le peuple français. Il est impératif d’en prendre pleinement conscience.


Sur ce forum c’est à la remarque de maQuiavel qu’il fallait faire attention : «aux oreilles de ces gens-là pour lesquels les chambres à gaz ont un contenu symbolique et affectif gigantesque , la simple phrase « Ce n’est pas mon sujet, je n’y connais rien » devient confuse à leurs oreilles ». À première vue on pense que non, ces gens ne peuvent pas être stupides à ce point et que donc les animateurs en question ne peuvent être que mal intentionnés. Par ailleurs on ne les connaît pas plus que ça....  Alors ?  Erreur ! (Mais nous verrons ça plus loin.)
Cette remarque entrait en contradiction avec son propre avis : «Lorsqu’EC dit qu’il ne connaît rien aux chambres à gaz , moi je comprends qu’il dit ce qu’il dit , à savoir qu’il ne connaît rien au sujet , pour moi ça s’arrête là et il n’y a pas de quoi se prendre la tête parce qu’on ne connaît pas un sujet


Ce qui s’est passé à France Inter mercredi matin apporte un complément intéressant. Ce jour là, François Ruffin était l’invité. Interrogé sur Jadot, il s’est bien abstenu de juger de son écologie, arguant de son refus à dire du mal des gens. Comme si c’était médire que de présenter la vérité, à savoir que l’écologie de Jadot est une imposture !   Cela ne l’a pas empêché de se répandre 2 ou 3 minutes plus tard en dégueulasseries sur le dos de ce pauvre Étienne Chouard.  À moins que dire du mal d’un non-élu ça ne compte pas ? Pour moi qui suis abonné à Fakir ce que j’ai entendu m’a sidéré et j’étais très déçu, bien plus encore que par LeMédia et pourtant à mon âge on commence à être passablement blasé de toutes ces sournoiseries.  Pour autant faut-il se laisser abattre par tout ça, rentrer dans sa coquille et oublier ?  Non, bien sûr. Nous ne sommes pas seuls. 
Ce soir là j’ai été voir les Gilets Jaunes d’Audenge. Nous avons parlé ensembles de tout un tas d’autres choses notamment d’un monde à venir bien plus beau que l’actuel. Voilà qui fait toujours du bien !








Jeudi matin, la nuit avait porté conseil. Finalement j’avais trop souvent vu et par écran interposé, Ruffin dans sa cuisine pour croire encore sincèrement à sa trahison.  Bref, connaissant François bien mieux que les deux animateurs de LeMédia, c’est bien à de la bêtise qu’il faut conclure plutôt qu’à de la méchanceté.  À priori ça suppose aussi qu’il en soit de même des deux rigolos, animateurs à LeMédia...  Et donc que maQuiavel avait raison !


Pour autant doit-on se satisfaire de si peu ?  Ces calomnies sont extrêmement graves, fussent-elles issues de l’inconscience d’esprits empoisonnés par l’air du temps. Pour moi il n’y a qu’une explication possible à ça : C’est religieux. Tout ce qui est religieux sort du domaine du rationnel et même les athées peuvent être atteints. En effets certains principes religieux débordent largement les seuls pratiquants, ce, pour des raisons culturelles que pourraient certainement nous expliquer les bons sociologues (Bourdieu reviens !)

Parlons donc des chambres à gaz, de la «Shoah» et des juifs. Le domaine est effectivement religieux puisqu’il concerne les juifs et leur Histoire reçue en testament biblique et qui continue encore.  Personne ne conteste l’existence des chambres à gaz mais en parler avec ferveur est requis (il ne faut surtout pas les considérer comme « un détail») même pour les non-juifs et nous pouvons bien leur accorder cela. Être juif ce n’est pas être de race dite juive, laquelle n'existe pas vraiment, ni même être sémite (beaucoup de sémites sont musulmans) mais être de religion juive. Cela n’empêche toutefois nullement de considérer le racisme anti-juifs. Cette considération d’un racisme particulier se doit aussi d’être supérieure vu que le peuple juif a toujours souffert plus que les autres. Le dogme impose donc cette priorité justifiée par ces souffrances. Comme de l’existence de Dieu nous devrions être libres de croire que les juifs ont plus souffert que tout autre peuple ou de ne pas y croire mais on admettra, l’Histoire aidant, que c’est vrai si vous le voulez bien.  Parmi ces souffrances s’inscrit la «shoah», c'est à dire le crime nazi commis au dépend des juifs juste avant le milieu du XXe siècle. On ne doit donc pas rire de la «shoah» ou vouloir en désacraliser sa représentation. Nous devrions savoir que, par exemple, chanter la Shoahnanas c’est commettre un blasphème ! 

Et les non-juifs me direz-vous ?   Le fait est que ni monsieur Robert, ni monsieur Enthoven et ni monsieur Ruffin ne sont juifs. Le tabou dépasse donc les seuls juifs et semble s’inscrire dans toute la culture qui en descend, c’est à dire la nôtre. Que certains vivent le ressenti juif avec empathie se comprend mais au moins faudraient-ils qu’ils sachent ce qu’ils font car nous avons aussi le droit de nous en affranchir puisque nous ne sommes pas juifs.  Astreindre tous les gens à cette culture confessionnelle paraît exagéré. Il est, certes, normal d’avoir grand respect des religions des autres mais pas de l’imposer à la Terre entière. Que les médias surtout, ordonnent à tous les préceptes et dévotions de quelques-uns est une infamie, je le dis comme je le pense !
Quand au racisme, il ne saurait y en avoir des pires que d’autres. Le racisme c’est mal mais pareillement vis à vis d’un sémite (juif ou musulman) que vis à vis d’un nègre ou d’un maghrébin. Ce même si les juifs ont plus souffert que les autres car même à supposer au bout de ce mal le crime, c’est celui du présent qu’il faut considérer.

Jamais les Gilets Jaunes n’admettront que soit voué aux gémonies ce pauvre Étienne Chouard pour son ignorance des règles dogmatiques pour assujettis alors que nous construisons la libération citoyenne, c’est à dire tout le contraire. D’ailleurs il a raison. Ce n’est pas son problème et ce n’est pas le nôtre non plus !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire