vendredi 7 mars 2014

Le colibri et le chameau



Les Colibris sont des gens qui pensent que le système politique actuel qui mène le vivant à sa perte est totalitaire, qu'il n'est donc pas possible de le changer mais que nous, petites gens, pouvons agir à notre niveau et par l'exemple, à la fois tous ensembles et chacun dans son coin parce que si chacun faisait « sa part » nous pourrions préserver l'avenir. (D'après une légende du minuscule colibri faisant « sa part » et qui réussit à faire éteindre un incendie.)

Colibri butinant







Comme je vous l'ai déjà dit mais pas encore expliqué, l'AX Citroën peu être un véritable chameau. Cette petite voiture de 3,5 mètres de long a un réservoir en plastique noir aux formes tourmentés qui rentre parfaitement à sa place dans une cavité sur le travers du dessous de caisse. Celui-ci arrive ainsi à contenir 43 litres de gazole (un petit peu plus en fait). Officiellement la voiture consomme 6 litres au 100 km mais en réalité on peut faire bien mieux si on ne la bouscule pas trop soit environ 4 litres en hiver, voire 3,75 litres en été lorsqu'on n'a plus besoin des lumières. Bref, cette voiture est capable de faire plus de 1000 km sans s'arrêter à une station-service ! D'ailleurs je faisais mes pleins tous les 1000 km car cela présentait l'avantage de pouvoir évaluer instantanément la consommation au 100km : Il suffit de diviser simplement par dix la quantité requise pour refaire le plein ! Soit mes derniers relevés : 2 décembre 2012 & 343.000 km : 38,25 litres, 12 janvier 2013 & 344 000 km : 38,4 litres, 8 mars 2013 & 345 007 km  : 38,2 litres... (Mais ensuite : Panne §:o(  !) Je dois vous avouer que j'avais appris à faire de la conduite économique, que le moteur était bridé à 3000 t/mn (et donc la vitesse à 110 km/h ce qui est bien suffisant après tout ! ), que l'aérodynamique avait été améliorée par quelques gadgets et que l'alternateur était généralement coupé (j'avais monté une commande manuelle au tableau de bord.) Bref, comme le chameau traverse le désert, cette automobile pouvait traverser la France ce qui aurait dû bien convenir à ma double nature antagoniste d'écologiste et de technophile... Las, je restais tiraillé par mes contradictions ! D'un autre coté ma certitude de n'être point un modèle était modérée et une vie d'ascète isolé serait de toute façon écologiquement vaine. De plus une telle vie me serait insupportable !  §:o( Il me faudrait donc tempérer et remanier des trucs sans renoncer aux bagnoles. Il me faudrait si possible réduire mes nuisances obligées d'un peu plus que ma part, ce qui est sûrement possible et, finalement, faire « ma part » d'efforts conformément à la philosophie du colibri consistant à faire ce qui est possible à son niveau. Et si je vous dit ça c'est bien qu'il existe un moyen de rendre mon chameau encore plus sobre et c'est pour ça que je dois « préparer » le nouveau moteur. Maintenant, pour les détails attendez un peu d'autant que je devrai d'abord vous en expliquer les tenants et les aboutissants. Sachez déjà que je n'ai rien inventé et dans le prochain message je vous parlerai de Marc et d'autres bricoleurs ainsi que d'Internet en tant que source de connaissances partagées...

(à suivre)

P.S. : Je ne suis pas moi-même un colibri. J'ai beaucoup de sympathie pour eux mais pense que leurs actions resteront marginales car tant que l'instigation ploutocrate occupera les médias et la vie politique il y aura une majorité de beaufs pour continuer à croire au bonheur dans la consommation effrénée même s'ils ne peuvent pas se la payer !



Aucun commentaire :

Publier un commentaire