jeudi 2 septembre 2021

Un rapport de guerre pour cette rentrée : Ça craint de plus en plus !

Nos enfants sont maintenant en danger. Que des gens tiennent tellement à leur confort et à leur standard de consommation à base de gaspillages ostentatoires au point d’accepter de jouer à la roulette russe avec des injections douteuses, c’est leur problème. Qu’ils risquent leur vie et détruisent leur santé sur un vaccinodrome est leur choix même si ce choix est largement altéré par les chantages du gouvernement et les mensonges grossiers des médias. Par contre qu’ils n’imposent pas cela à leurs enfants ! Les jeunes sont sous la protection des adultes et nous avons tous ici un devoir de bienveillance à leur égard. En ce qui me concerne je vous devais ce bilan au bout de 17 mois de ce corona-circus de merde. 
Un empoisonnement général est en cours. Nous sommes nombreux à avoir prévenu et à prévenir encore, souvent en vain (mais que voulez-vous y faire ?), les gens d’un danger. En un an et demie, parti d’une très louche fausse pandémie nos recherches passaient de la découverte d’une guerre à la dérobée à la certitude d’un génocide à venir.

Les piqués sont maintenant très nombreux... Bien trop nombreux !  Conformément aux lois naturelles certains sont morts tout de suite, officiellement 20.000 en Europe mais bien plus en réalité et environ 500.000 au USA. Il sont encore plus nombreux à souffrir de diverses complications, de la simple fatigue au handicap invalidant. Beaucoup de femmes font des fausses couches car aussi surprenant que cela puisse paraître les exécuteurs ont proposé leurs douteuses piqûres même aux femmes enceintes ! La plupart des piqués se portent encore bien mais le sang de tous ces volontaires est empoisonné ainsi que le montre l’image ci-dessous (observations au microscope à fluorescence).
Sang «vacciné»
À gauche l’image d’un sang normal sert de référence.
À droite on constate une baisse des globules blancs et une agglomération des globules rouges.
Pourquoi cela ? Les fabricants de ces faux vaccins reconnaissent l’existence d’un «ARN messager» comme fonction d’une protection anti-covid. En réalité il y a là-dedans pléthore de produits douteux et de fonctions énigmatiques dont nous ne savons pas grand-chose. L’ ARN messager lui-même ne rempli pas ses fonctions supposée. Il fait produire par les cellules une protéine «SPYKE» et le résultat en est un affaiblissement des défenses naturelles c’est à dire tout le contraire de ce que ferait un vrai vaccin. Le principe affiché consiste à programmer de nouvelles défenses sauf que celles-ci remplacent les défenses naturelles bien meilleures d’auparavant. Le fait est que les piqués tombent finalement plus souvent malades que les autres. Au delà de ces premiers constats après recherche de ce à quoi nous pouvions nous attendre, l’examen des produits ont révélé pire encore : Ces injections contiennent des nanoparticules de graphène et ce, massivement. Ce point révèlent la véritable nature, encore top secrète, de ces injections. Finalement celles-ci ne sont même pas des «vaccins» ratés, mais une arme biochimique. Pur, le graphène est un cristal monocouche de carbone qui conduit l’électricité et tend à s’auto-organiser lorsqu’il est sous forme de particules. Toutefois les injections contiendraient surtout du graphène sous forme d’oxyde. La forme oxyde pollue directement les cellules en leurs fonctions commençant par celles du sang. Suivant certaines hypothèses ce serait la vraie cause du covid laquelle ne serait donc plus une maladie mais un empoisonnement via un virus pollué par ce genre de nano-particules.  Le graphène ouvrirait aussi une fenêtre d’interaction avec le vivant générant de surprenantes propriétés électro-magnétiques. Les criminels à l’origine du complot en cours savent forcément tirer parti de ces propriétés inconnues du grand public. On a notamment remarqué que les points d’injection réagissaient avec les aimants. Des vidéos ou des piqués rigolent bien (mais jaune) de ces effets circulent sur la toile.  Mon sentiment est que c’est ça qui va tuer les gens, au moins tous ceux qui seront assez stupides pour procéder à des rappels réguliers car il s’agit au mieux d’un poison lent, mais peut-être aussi d’une charge à retardement, voire amorçable à distance. L’hypothèse d’une activation via une fréquence 5G en cours de mise en service est crédible. Toutefois c’est après les drames à venir que nous seront fixés, comme toujours hélas. Le poison a toutes les chances de finir par s’éliminer chez ceux qui éviteraient de nouvelles injections mais rien n’est sûr à ce sujet et les dommages déjà accomplis resteront rémanents de toute façons.

D’évidence un génocide est en cours. C’est bien une guerre à la dérobée qui se confirme ainsi. Le covid détournant l’attention des niais elle reste encore discrète. Pourtant l’étendue des dégât est planétaire. C’est une troisième guerre mondiale qui est menée contre tous les peuples de la planète. La plupart de ceux qui devraient servir ces peuples et les protéger ont trahi, ces gens s’étant finalement révélés être depuis longtemps aux ordres d’une sombre oligarchie mondialiste. Ces traîtres et autres collabos ont mis en scène un leurre grossier mais qui fonctionne, hélas... C’était le «corona-virus», maintenant renommé «la covid19».
L’arme principale de nos ennemis est désormais repérée sous forme de prétendus «vaccins». Toute leur stratégie manipulatoire, mesures telles que distanciations sociales, confinements, port du masque déconseillé puis obligatoire même pour les enfants après une une perfide tolérance, ont brouillé l’esprit des crédules puis généré une panique bien orchestrée devant mener le troupeau à l’abattoir, c’est à dire au «vaccin».
Il est maintenant temps de nous défendre car d’évidence un mal terrible est déjà accompli.  Revenir sur la nature de ce crime, qui sont les coupables, quels sont leurs objectifs et par quelle stratégie vont-ils arriver à leur fin est encore nécessaire.

En fait ces gens ne se cachent même pas. Ils ne cachent pas non plus leurs objectifs. Si cette guerre reste invisible c’est juste qu’elle n’est pas à la une des médias. Cette guerre larvée nous a fait aussi découvrir qu’en fin de compte les curieux, ceux qui cherchent vraiment à savoir, sont très minoritaires.  La plupart des gens croient tout ce qui est affiché en gros et s’en tiennent là. Ainsi la seule guerre avouée par Macron serait une guerre faite à un virus et tout ce qui était affiché en gros dans les médias correspondait et correspond encore à cette guerre là. Pourtant Monsieur Klaus Schwab, fondateur du Forum Économique Mondial de Davos (Suisse) a publié plusieurs livres notamment «La grande réinitialisation» où plusieurs objectifs de l’oligarchie mondialiste sont affirmés, une réduction de la population mondiale à un demi-milliard d’individus y étant incluse.
Pourquoi cette grande réinitialisation ?  Le mobile du crime et ce qui leur fait peur est, à mon avis, l’effondrement qui de toute façon ne pouvait que finir par s’imposer en raison des excès que le système mondialiste basé sur la consommation à outrance et la croissance infinie fait peser sur les ressources terrestres qui, elles, ne sont pas infinies (si vous voulez en savoir plus sur l’effondrement je vous recommande les ouvrages d’Arthur Keller).  Il existe des remèdes à l’effondrement mais ceux-ci ne s’accordent généralement qu’avec les mesures écologiques les plus radicales. En particulier ils ne s’accordent pas avec la mondialisation, notamment pas avec la plupart des traités de libre-échange et encore moins avec une croissance infinie.  Ces changements là sont inacceptables pour une oligarchie dont les pouvoirs reposent sur la présente impasse.  L’idée que ces gens ont développé à Davos et en d’autres cercles de pouvoirs restreints consiste à prendre les devants en imposant leurs changements à eux : C’est ça «la grande réinitialisation». Dans les grandes lignes leurs changements à eux c’est la fin des états, la fin de la propriété privée (quoique pas vraiment puisque tout appartiendra aux banques lesquelles resteront privées bien entendu), une population servile et à la fécondité contrôlée réduite à un chiffre soutenable d’un demi- milliard d’habitants pour toute la Terre. Sauf que pour imposer de tels changements il fallait habilement détruire tout ce qui existe, c’est à dire planifier une guerre à l’humanité entière. Nous y sommes, tout simplement !

Cette guerre n’est pas encore perdue. Des moutons noirs refusent la piqûre et nombreux sont ceux qui manifestent tous les samedis. L’urgence du moment est la protection des enfants. Ils sont innocents et notre devoir est de les protéger.
Pas les enfants !
Affichette à coller partout !

Au delà de ces actions habituelles mais attendues il y a plus efficace : Reprendre nos libertés, toutes nos libertés ! Il suffirait d’en finir avec toutes les idioties covidesques imposées par la mafia gouvernementale.  Il suffirait de refuser tout distanciation «sociales» (asociales en réalité) suite à quoi désormais on se touche, on s’embrasse et où que l’on soit on montre nos sourires et même nos dents. Désormais et comme décidé par nous-mêmes, on entre librement en tous lieux publics sans se soucier du moindre règlement dit «sanitaire», en fait nazitaire. Ainsi libérés tout sera terminé car nos ancien maîtres ne seront alors plus rien et nous aurons enfin gagné cette guerre à la dérobée qui n’en aura pas moins été mortelle ou handicapante pour bien trop de gens.





lundi 16 août 2021

ATTENTION À L’ EAU !

 

( Dessin original de Jean-Pierre Petit )
Hors le corona-circus il ne se passe apparemment rien dans le monde. Rien
d’autre que ce corona-circus politico-médiatique depuis que les cadavres encombrent les rues. Là entraîné par l’ambiance j’exagère mais à dessein… En fait la télé montre quelques morts-vivants (des comédiens!), les problèmes ne concernent que quelques lits d’hôpitaux mais les services étant dramatiquement saturés c’est comme si nous allions tous mourir. Heureusement, grâce à un «vaccin» sorti miraculeusement des laboratoires en quelques mois, une immunité collective nous est promise par les mêmes, à condition de respecter quelques règles certes dictatoriales mais aussi «sanitaires» car ces gens ne nous veulent que du bien, c’est évident !

Sans cet encombrant corona-circus nous saurions que d’autres catastrophes ont eu lieu, des vraies celles-ci, par exemple les dévastatrices inondations en Allemagne qui ont eu lieu le mois dernier. Le climat est une chose incontrôlable… Ils nous prennent vraiment pour des cons !


Le présent message causera donc climat. Il est aussi une suite à mes «propos sur l’effet de serre» paru en mars dernier. J’y avais développé une critique de l’explication officielle et publique du phénomène physique expliquant l’effet de serre atmosphérique. Pour moi les savants semblaient s’être égarés mais finalement leur «forçage radiatif» lui-même ne serait-il pas plutôt un leurre ? Et le climat un domaine réservé ? À ce moment là je croyais à une simple erreur. Ça pourrait surprendre à propos d’un phénomène physique finalement assez simple et banal. J’ai, depuis, découvert des indices ouvrant à de nouvelles réflexions. La manière dont fonctionne réellement l’atmosphère semble tout simplement confidentielle et réservée à une élite autorisée. Dit autrement on nous ment beaucoup ! Le mensonge n’est pas spécifique au thème qui nous intéresse ici. Avec notamment la fausse crise sanitaire qui secoue présentement ceux qui veulent bien se réveiller, se révèle un monde construit sur des impostures. La France du XXe siècle aux allures de démocratie promettait un avenir paradisiaque grâce au progrès continuel. Nos illusions désormais perdues, des certitudes millénaires s’écroulent et un sombre univers surréaliste devient réalité. Nous ne sommes désormais sûr de rien. C’est l’Internet qui a commencé à ouvrir la boite de Pandore où des choses restaient encore cachées, telle «l’argent-dette» sous la forme d’un DVD sortit en 2008. Ce DVD qui révélait l’imposture monétaire a fait un tabac. Il faudra cependant attendre la comédie covidesque de 2021, c’est à dire maintenant (!), pour permette au curieux et aux méfiants de réaliser l’étendue de notre servitude. Il reste toutefois énormément de gens naïfs sous hypnose médiatique, présentement volontaires pour une piqûre qui va les anéantir ainsi que l’ont souhaité nos maîtres.


Pour en revenir au sujet, pourquoi la manière dont fonctionne l’atmosphère ne se trouve-t-elle pas dans Wikipédia ? Pourquoi y trouve-t-on des âneries à la place, par exemple la fumeuse théorie du «forçage radiatif» ? Aidé par le présent corona-circus, dont on devra bien plus tard reconnaître, comme de toute mauvaise chose quelques bons côtés, l’évidence s’impose : Les raisons sont politiques et, peut-être... Militaires.


La maîtrise du climat est un enjeu hautement stratégique : Il ne faut pas savoir comment marche le climat ! Enfin pas complètement car certains domaines doivent rester réservés. C’est là qu’il devient intéressant de revenir sur mes propos du printemps dernier. J’avais notamment insisté sur le rôle de l’eau qui en est l’élément clef, tout le reste servant à faire diversion. Ainsi mon attitude vis à vis de ces connaissances est-elle nouvelle puisque auparavant je croyais à de simples bourdes.


Donc l’eau c’est quoi ? Deux atomes d’oxygènes alliés à un atome d’hydrogène soit la formule H2O, jusque là tout le monde suit… Allons plus loin : C’est un semi-conducteur. Tous ceux qui ont fait leurs études dans le technique suivent encore ici... Toutefois si votre vocation a été de faire du droit, d’être restaurateur ou simplement coiffeur vous avez oublié bien sûr ce qu’est un semi-conducteur même si vous avez appris ça au collège comme tout le monde. Donc pour les non-techniciens il faut que je vous l’explique.

Dans la nature nous avons trois types de comportement de la matière vis à vis de l’électricité,

- les isolants qui ne conduisent pas l’électricité.

- les conducteurs qui permettent le passage de l’électricité.

- les semi-conducteurs pour qui ça dépend. À l’état pur ces corps sont des isolants électriques. Mais mélangés avec d’autres matériaux ils deviennent conducteurs. Parfois de très faibles impuretés suffisent à rendre conducteur de l’électricité un semi-conducteur. On dit alors avoir affaire à un semi-conducteur dopé. Ces matériaux, dès lors qu’on a pu en disposer sous une forme cristalline, par exemple le silicium, on permis aux hommes de se construire des machines capables d’opérations électriques et électroniques complexes sans lesquelles nos ordinateurs n’existeraient tout simplement pas.

À ce niveau du discours je vois venir des remarques, mais celles de techniciens cette fois car pour eux l’eau n’est pas un semi-conducteur comme l’est le germanium, le silicium et plein d’autres bidules utiles en électronique. Ce n’est pas faux, techniquement, car ce matériau là, liquide ou gazeux à température ambiante est inexploitable en électronique. Mais en toute rigueur c’en est bien un. Considérer ses propriétés électriques, de semi-conducteur donc, reste fondamental si l’on considère la place qu’il occupe dans la nature. Notamment vis à vis de ses propriétés d’interception directe des rayonnements électromagnétiques en de nombreuses bandes, pas seulement dans l’infrarouge. C’est ainsi que l’on peut chauffer de l’eau dans un four à micro-ondes. C’est ainsi que le faisceau électromagnétique en provenance d’un satellite vers votre poste de télévision peut être coupée en présence d’épais nuages, typiquement en cas d’orage. L’eau sous forme vapeur ou aérosols peut aussi s’électriser dans la mesure où elle subit certaines contraintes mécaniques et/ou thermiques car cette caractéristique semi-conductrice de l’électricité implique aussi des réactions particulières à certaines contraintes comme à la chaleur et/ou à d’autres rayonnements. Nous devons aussi considérer l’eau et ses mélanges. Tout d’abord considérer que de faibles impuretés font de l’eau un conducteur électrique puisque c’est un semi-conducteur. L’eau salée, par exemple, conduit l’électricité. Au delà du fait la «loi des mélanges» fait que ses autres caractéristiques physiques changent aussi. L’eau salée a notamment besoin d’être plus froide qu’une eau pure pour arriver à passer de l’état liquide à l’état solide, etc..

Revenons maintenant à l’actualité. Celle que l’on nous cache bien sûr puisque hors covid règne un vide sidéral. C’est ainsi qu’à mi-juillet dernier des pluies diluviennes se sont abattues sur l’Allemagne. Elles ont tué 200 personnes environ. Hors corona-circus, c’est à dire avant l’an 2020 ces pluies auraient fait la une des médias plusieurs jours durant. Bien sûr ce genre de chose peut toujours arriver mais ce qui surprend ce sont les chiffres. Des records de pluies ont été battu. À Cologne c’est 154mm d’eau qui est tombé alors que le précédent record était de 95mm. Le rapport du nouveau record par rapport au précédent est donc de 1,6. Une telle progression d’un record par rapport au précédent est totalement anormale. Il y a donc forcément une élément particulier qui est intervenu et ce serait bien de le trouver.

Le premier élément suspect est le changement climatique. Toutefois même en considérant cette réalité expliquée par moi-même en mars dernier que la montée des températures n’est pas la cause première du changement climatique mais la quantité d’eau de plus en plus importante présente dans l’atmosphère, jamais celle-ci ne saurait avoir augmenté dans une telle proportion, c’est vraiment impossible !

La seconde hypothèse est celle d’une attaque sous forme de guerre climatique. Vu ce que nous vivons en ce moment rien ne saurait nous étonner malgré l’existence d‘une convention dite ENMOD signée en 1976 et mise en vigueur depuis 1978 qui interdit les armes climatiques. Je dirais toutefois que le simple fait qu’une telle convention existe présume l’existence de telles armes. Par ailleurs nous sommes bien en guerre, c’est Macron qui l’a dit ! Sauf que la guerre qu’il mène n’est pas contre un virus, lequel n’existe peut-être même pas, mais contre le peuple ce que confirme son tee-shirt aux couleurs du bohémian club, un des repères propres à l’Élite qui dirige ce monde et nous fait la guerre. Cette agression de l’Élite contre les peuples est en fait mondiale. Ces gens qui usent de propagande et d’une piqûre empoisonnée, prétendument un vaccin, pourraient très bien avoir d’autres idées malfaisantes en réserve. La guerre climatique est probablement de celles-ci.

J’ai donc voulu pousser plus loin cette hypothèse. Vous allez voir qu’en fin de compte on arrive bien à des présomptions très fortes qu’un acte de guerre contre les peuples allemand et belge a eu lieu, sans certitudes absolues hélas au niveau du présent exposé.

    Les armes climatiques existent depuis longtemps. Historiquement, l’une des premières idées des hommes a été l’ensemencement des nuages afin de transformer de banales averses en déluge, voire de provoquer la pluie, ce qui est possible même par temps clair (à condition de disposer d’une masse d’air en surfusion ou d’agir aussi sur le mélange et/ou sur la température). L’usage d’iodure d’argent est connue sauf que tout cela suppose un survol à haute altitude de la cible par des aéronefs suspects…. Bref, ce ne serait pas discret. Laissons donc tomber cette hypothèse.


Ce qui s’est probablement vraiment passé a été abordé dès 2002 par Monsieur Jean-Pierre Petit sur son site internet www.jp-petit.org. Jean-pierre Petit est très connu des amateurs de sciences et de techniques. Il a aussi sa chaîne YouTube (plus de 63 000 abonnés). J’aime bien ce monsieur d’autant que nous sommes du même métier (sauf que lui était ingénieur dans le privé et moi simple technicien du public). C’est un type très sérieux qui argumente toujours et cite ses sources. Il n’est pas pour autant infaillible et même peut déconner, nous parler de «chemtrails» par exemple, ces idioties présentes partout ayant enrichi quelques essayistes photographe des traînées de condensation tout simplement laissées par des avions traversant un ciel clair en surfusion, c’est à dire très pur et à une température inférieure au point de rosée, la pollution issue des turbines fixant cette matérialisation. Mais finalement peu importe les rares dérives de cet auteur puisque ses sources sont citées : Il suffit de vérifier ! En ce qui concerne les «chemtrails» la chose est rapide puisque ici les sources sont des photographies du ciel et que n’importe qui y reconnaît immédiatement des traces d’avions. Ceci dit, bien sûr que des épandages chimiques existent probablement aussi… sauf que généralement ils se dispersent et restent donc invisibles.

Que nous révèle Jean-Pierre ? Dans un de ses article il nous dévoile, dès 2002 donc, l’existence d’un projet américain dénommé HAARP. Cet acronyme en anglais qu’il est inutile de traduire mot à mot (c’est compliqué) correspond à un projet prétendument scientifique mais en réalité militaire. Officiellement il s’agissait d’étudier les aurores boréales à partir de sondages radio-électriques. En réalité il s’agit d’étudier la ionosphère afin d’en exploiter les propriétés. La ionosphère a été découverte au XXe siècle en même temps que se développait la radio. Grace à elle les ondes radio, notamment les ondes courtes, pouvaient se propager très loin jusqu’à l’autre coté du globe. En fait dans cette partie de la très haute atmosphère les électrons se comportent un peu comme dans un tube électronique vu que nous sommes proche du vide et que la température y est très élevée (dans un tube il faut chauffer les électrodes, au moins la cathode, pour qu’un courant s’établisse. Les électrons s’y déplacent aussi sur de bien plus faibles distances). En fait de matière nous avons affaire ici à un plasma. Les rares particules encore présente y ont des réactions différentes en fonction de ce qui reste de pression et donc de l’altitude et peuvent réagir aux sollicitations radio en accord avec telle ou telle fréquence. Par ailleurs les impulsions électro-magnétiques, suivant d’autres découvertes (faites à partir de radars ?) permettraient d’ioniser temporairement certaines régions de l’ionosphère. J’arrête là car nous ne savons pas grand choses de ces techniques, les personnels travaillant là-dedans gardant l’essentiel de leurs découvertes pour eux. Toutefois, ainsi que nous le révèle Jean-Pierre Petit (voir son dessin), il est devenu notoire que HAARP permet de faire comme des «trous» dans la ionosphère ou d’activer comme des «miroirs» à l’intérieur de celle-ci. Les «trous» ouvriraient le passage à plus d’énergie solaire par exemple car la lumière est aussi un rayonnement électro-magnétique. Toutefois, personnellement je vois mal le flux solaire pouvoir dépasser la normale de ~ 1kW/m² au sol car par défaut il traverse cette couche mais bon, je me trompe peut-être ? Un «miroir» procure l’effet inverse (refroidissement). On pourrait ainsi accélérer une convection établie par le dessus, c’est à dire ajouter une source froide à son sommet et transformer un simple orage en ouragan.. Le «miroir» permet aussi de renvoyer n’importe quelle attaque électro-magnétique artificielle du sol vers une cible qui peut aussi être un nuage c’est à dire de l’eau . Entre «trous» et «miroirs» on peut imaginer aussi de façonner une «grille» permettant de moduler le flux solaire ou autres ondes mais tout cela est très théorique. Il n’y a que ceux qui utilisent HAARP qui savent de quoi cette arme est maintenant capable…

( Dessin de Jean-Pierre Petit )

Je vous abandonne là à vos réflexions les amis. L’État profond qui veut déjà tous nous empoisonner a certainement les moyens de s’en prendre à nos récoltes et, peut-être, de nous affamer. Maintenant et par les temps qui courent faites très attention à l’eau !

Annexes

Lire l'article de Jean-Pierre Petit. (Ref.)

Vue du centre HAARP de Gakona (Alaska)
Il y aurait au moins deux autres stations HAARP dans le monde.

 


vendredi 4 juin 2021

«La Demosophie» ou l’œuvre d’un seul homme.

 


Éric Fiorile est en prison. Prisonnier politique ou prisonnier de guerre ? Je dirais les deux, quoique ce soit un peu la même chose. Détenir des prisonnier politiques c’est reconnaître que nous serions entrés en dictature et détenir des prisonniers de guerre ce serait reconnaître que nous serions en guerre. Donc officiellement il n’y a RIEN ! Le juge cherche bien à lui mettre quelque crime sur le dos mais il n’y arrive pas. Macron l’a dit, «nous sommes en guerre» . Sauf que voilà, cette guerre serait menée contre un méchant virus... Il se fiche du public là ! Le fait est que cette drôle de guerre a beaucoup de la vraie guerre, notamment en terme de discipline et de médias. Par ailleurs c’est bien un plan de guerre qui se cache derrière le corona-circus. Le «vaccin», en fait un cheval de Troie, est une arme biologique qui va tuer et l’objectif de l’ennemi avec lequel Macron collabore est celui de la mise en place d’un gouvernement mondial imposant sa dictature après destruction des anciennes nations. Éric Fiorile avait le tort de proposer autre chose.



Qui est Monsieur Éric Fiorile ? Pour aller à l’essentiel le plus simple est de lire son livre «La demosophie» (ISBN 978-1456512484). Dans cet ouvrage il nous fait,

- D’abord un bilan du passé et du présent de l’humanité et des civilisations dans lesquelles, constamment, une minorité aristocratique imposerait sa domination à une majorité de naïfs.

- Et nous propose de sages solutions d’avenir basées sur une vraie démocratie.

Cet essai est une réussite, probablement le résultat de plusieurs année de recherches et de réflexion. Un homme seul ne pouvait pas faire mieux, ce qu’il sait puisque ce travail il a déjà décidé de le léguer aux autres hommes qui sauront amender le programme qu’il contient.


Un homme seul ne peut jamais faire un travail parfait. C’est d’ailleurs aux erreurs les plus grossières que se reconnaît le travail de l’homme seul. Mais au fait que, toutefois, l’ensemble se tienne remarquablement signe le chef-d’œuvre et nous en sommes là, en tout cas c’est mon sentiment.

Ainsi dans son programme, Éric propose la nationalisation d’une chaîne de télévision. C’est évidemment inutile puisque France-Télévision est publique. Il suffira donc d’en changer la direction et/ou de mettre en place son administration via une commission citoyenne. Un collectif d’auteurs n’aurait jamais fait une telle erreur. Ce n’est évidemment pas tout,

- Il croit aux «chemtrails». Certes, les épandages chimiques existent. Les plus notoires sont ceux qui ont été effectués durant la guerre du Viet-Nam . Les expérimentations douteuses ne manquent pas sauf qu’elles ne se voient généralement pas. Mais toutes les photographies de supposés «chemtrails» ne montrent que de banales traînées de condensation. Il s’agit généralement de traînées visibles à hautes altitudes à travers une masse d’air en surfusion (c’est à dire sans condensations initiales bien que la température soit inférieure au point de rosée car cet air est très pur). L’avion sert tout simplement de catalyseur et ses effluents fixent la condensation. Cette histoire de «chemtrails» est un énorme bobard et beaucoup de gens y croient.

- Il pense que la terre (et non pas la Terre ; C’est bien écrit en minuscules cf page 131) ne peut fournir les ressources nécessaires à plus d’un milliard d’humains. C’est faux, on peut faire pousser largement de quoi nourrir 20 milliards d’êtres humains. Maintenant s’il voulait parler de la planète (on inclus alors les ressources minières et d’autres) ça se discute mais en fait ça devient juste une question de partage : Il pourrait très bien y avoir 20 milliards d’humains sur Terre mais pas avec les habitudes de gaspillages d’un français du XXe siècle ! Gaspiller ce n’est pas «vivre bien» mais bon c’est là un autre débat qu’il faudra bien ouvrir justement. Monsieur Fiorile pense qu’il ne faut pas être plus d’un milliard sur Terre mais ça se discute, la vérité étant que plus nous serons nombreux plus il faudra partager, c’est tout simple ! Par ailleurs les prospectivistes pensent qu’avec une bonne éducation des filles et la fin des politiques natalistes, la population devrait arrêter de croître, puis commencer à décroître avant la fin du siècle.

- Il est climato-sceptique… Comme Donald Trump mais pas pour les mêmes raisons ni de la même manière. Les pages 175 à 180 ne contiennent que des âneries et d’ailleurs on y retrouve ses «chemtrails». Le simple citoyen sait que le dérèglement climatique est réel car celui-ci est désormais visible à l’œil nu, les neiges d’hiver ayant tendance à se faire rares en plaine, celles de 1956 resteront dans l’histoire comme les toutes dernières… Les glaciers reculent, les vendanges sont de plus en plus précoces, etc.. Quand à la cause elle est hélas évidente : Ça ne peut venir que des activités humaines ! Les politiciens ne peuvent évidemment que polluer ce débat. Quand aux savants remercions-les d’avoir su lire dans les vieilles glaces la corrélation qui existe entre le taux de CO2 dans l’air et les températures moyennes. Inutile d’en demander plus puisque au-delà un peu de bon sens suffit et que celui-ci n’est pas achetable.

- Sa vision de l’économie est très discutable. Il n’est notamment pas absurde comme il le prétend, de diminuer la durée du travail. Il croit que ça crée du chômage alors que c’est tout le contraire : puisqu’il y a moins de travail il faut le partager afin de diminuer le chômage ! (C’est la mondialisation et le manque de règles commerciales qui génèrent du chômage et rien d’autre.) Passons… Vu que les solutions proposées plus loin ouvrent à de bons changements.

- Pourquoi faudrait-il un gouvernement mondial et plus aucunes frontières ? Laissons cette idée de gouvernement mondial à l’oligarchie. Une union des peuples oui, mais juste pour se préserver des volontés mondialistes de tout régenter et pour organiser la solidarité entre les états limité au nécessaire. Il faudra repenser local et donc garder nos frontières si nous voulons justement éviter la prédation par mises en concurrence et réduire les transports au strict nécessaire. Chacun chez soi c’est mieux et cela n’empêche en rien de vivre en paix, au contraire !

- Page 347, où il revient sur le constat, nous pouvons lire : « Par la force des choses nos enfants doivent renoncer à l’étude du latin et l’accent doit être mis sur l’étude de l’arabe» Mais d’où il sort cette idée saugrenue (sotte et grenue, enfin sotte surtout ! §:o) )? Car c’est l’anglais qui s’impose et non pas l’arabe ! Effectivement c’est grave. Lorsque l’union des peuples sera instituée ce serait bien que les jeunes se mettent à l’espéranto d’autant que l’anglais est la langue de ceux qui nous auront fait la guerre .


Voilà, je suis très critique, c’est là mon défaut à moi. En réalité j’aime Fiorile. Souhaitons qu’ils soit vite libéré et nous aussi par la même occasion.

 

Vidéo à voir : Inteview de Gengis Fiorile

vendredi 23 avril 2021

Le crime est parfait

«On» veut ma peau et la vôtre aussi ! Mais où et à qui se plaindre alors que nous sommes trahis par tout ce qui fait autorité ?

J’ai reçu ça
J'ai reçu ça !

 Nous voilà arrivés à une étape cruciale du corona-circus : La piqûre ! Cet objectif du plan est tellement évident qu’il me semblait impossible à atteindre, les gens n’étant normalement pas stupides à ce point. Et pourtant nous y sommes ! La naïveté d’une très grande proportion de la population me laisse perplexe. J’ai parfois le sentiment qu’on nous prend pour des cons. Ceci dit il y en a tellement (des cons), qu’il est tout naturel de la part des suffisantes crapules dirigeant ce monde d’en profiter. 

 - Ainsi je serais «éligible» à la «vaccination» : Tu parles d’une chance !

La chose ne m’intéresse guère, moi qui ne me suis jamais fait vacciner contre la grippe. La grippe est une maladie bénigne et en plus leur vaccin ne fonctionne jamais. J’ai travaillé longtemps dans l’administration, un milieu privilégié où le médecin du travail propose gratuitement sa piqûre tous les ans. Celle-ci ne m’a jamais intéressé, ce en quoi j’avais bien raison puisque finalement c’était encore et toujours les vaccinés qui tombaient malades. Quand au Covid c’est pareil car si ceux qui en ont la charge voulaient bien vraiment soigner les gens, il ne tuerait personne (à part les patients très vieux ou très fragiles… Bref, comme la grippe). Là, notez-bien que j’écris encore «covid» au masculin, considérant que ce n’est pas une faute, juste une réponse obstinée à son changement de sexe bien dans l’esprit de ce corona-circus. Maintenant, lorsque je dis que le covid est analogue à la grippe je ne parle que de ces maladies et donc en aucun cas des «vaccins» qui y sont associés. Car d’évidence «vacciner» tout le monde contre le covid est très important pour le gouvernement, le plan étant conçu un peu comme une nasse conduisant à cette seule issue. Ça cache forcément quelque chose. Il y a derrière le corona-circus un autre (ou plusieurs autres), objectif(s) forcément inavouable(s) vers lequel (ou lesquels) le prétendu «vaccin» est un passage obligé. Par ailleurs nous savons depuis longtemps que si Macron fait la guerre, c’est contre le peuple qu’elle est conduite. Nous savons aussi que ce traître œuvre uniquement pour l’État profond (aussi pour l’UE mais où s’activent les mêmes maîtres). Nous avons fini aussi par savoir que sa feuille de route a été rédigée par l’abominable Klaus Schwab et d’autres comploteurs tenant à contrôler l’effondrement qui vient et soucieux de conserver leurs pouvoirs occultes malgré cette occurrence. Nous savons peu de choses de cette feuille de route comme des détails de leurs objectifs sinon que ces tarés veulent réduire la population mondiale à 0,5 milliard d’êtres humains. Mais là, présentement, pourquoi veulent-ils absolument «vacciner» tout le monde ? Travaillé par cette question j’avais d’abord pensé à des agents traceurs, lesquels sont peut-être bien présent dans leurs doses dont nous savons qu’elles contiennent des nano-particules mais bon ce n’est pas le pire de ce qui nous reste à découvrir. Nous savons aussi, tout simplement par le Vidal, tout ce peut contenir d’immonde leurs «vaccins» (exemple). Ce n’est pas encore le pire de ce qui reste à découvrir mais nous y sommes presque. Pour aller plus loin il fallait l’avis d’un expert, par exemple celui du docteur Tenpenny.

Donc finalement ces «vaccins» dits à ARN ne sont pas de vrais vaccins. Ce sont en réalité des chevaux de Troie qui vont ouvrir la voie à toutes sortes d’infections. En conséquence de quoi dans six mois ou un an les gens vont commencer à tomber comme des mouches. Ce sera, bien sûr, officiellement la faute des «variants» (le mot est déjà inventé!) d’où re-piqûres et ainsi de suite… Le crime est parfait !



lundi 5 avril 2021

Joyeuses Pâques !

 


Cette année la nature est en avance. Ce n'est pas ça qui confirme le dérèglement climatique mais ça plus tout le reste, pose de sacrées présomptions. Pour la fête du travail le muguet sera fané alors autant s'en servir pour agrémenter la table de ces fêtes pascales. Je vous parle du vrai muguet bien sûr, non trafiqué, pas de celui qui s'achète chez le fleuriste.

Les cloches sont passées + muguet
Les cloches sont passées !
Sinon ça fait maintenant plus d'un an que nous sommes sous contrôle «sanitaire», c'est à dire plus ou moins assignés à résidence tels de dangereux délinquants. Personne ne pouvait penser au début de tout ça que nous en serions aujourd'hui au même point, voire pire, que l'an dernier. D'abord pour les crédules pour qui cette crise ne saurait durer que le temps d'une épidémie mais aussi pour les réveillés pour qui ce canular paraissait si gros qu'il n'eût su durer. J'étais moi-même tout à fait persuadé que les gens finiraient par comprendre et donc sans soucis excessifs. C'était sans compter sans les paroles du ministre allemand de la
propagande Joseph Goebbels «plus c'est gros mieux ça passe !»

Micka
Micka
D'où cette réflexion : Aurions-nous affaire à des nazis ? Ceux qui suivent ce blog savent déjà que nous subissons une manipulation de masse, que ce phénomène est mondial parce qu'une sorte d'État profond composé de gens riches et surpuissants ont main-mise sur la plupart des gouvernements de la planète et que ces gens ambitionnent de passer de l'ombre à la lumière. La vérité n'est pas difficile à approcher si on est un peu curieux, à condition toutefois de se détacher nettement des organes de propagande pour qui toute parole dissonante n'est que «complotisme». L'Histoire n'étant composée que d'une succession de complots justement c'est s'imposer des œillères que d'être naïf et s'il y a du monde dont il faut toujours se méfier ce sont des gens de pouvoir. Cela est d'autant plus vrai qu'on n'arrive pas là où sont ces gens, c'est à dire tout en haut, sans magouilles. Par chance nous avons Internet et même si la censure y a ses entrées les vérités y sont bien présentes. Pour ce qui concerne la crise je vous ai déjà recommandé la source Valérie Bugault et celles d'autres personnes accusées de «complotisme», certes plus ou moins bons mais toujours sincères car même pour eux la vérité reste difficile à cerner. Pour bien garder le moral Antoine et son «Alliance Humaine» est le meilleur mais il se trompe souvent. Plus fiable est Salim mais attention, il va vous demander de bouger ! Tout comme Micka le Gilet Jaune charentais au langage cru mais si vrai, un jeune qui mérite bien du soutien !

Donc aurions-nous affaire à des nazis ?
En fait c'est probablement pire. L'État Profond c'est la famille Rothschild, d'autres financiers bien sûr dont Georges Soros comme commanditaire notable, Bill et Mélinda Gates particulièrement impliqués dans le corona-circus et d'autres...

Bref, tout laisse à penser qu'il n'y a pas vraiment de chef comme avec les nazis pour lesquels Hitler était non pas le «chef» mais le «führer» c'est à dire le conducteur suivant une référence littéraire de sa main qui était «mon combat» (Mein Kampf). Toutefois une référence sur l'idéologie en cours au sein de l'État Profond existe aussi. Celle-ci serait de la main du fondateur du Forum Économique Mondial régulièrement réuni à Davos (Suisse), Monsieur Klaus Schwab, un suisse de culture germanique. Ce monsieur n'a pas rédigé un livre mais plusieurs et parmi eux «La grande réinitialisation» qui nous révèle l’objectif en cours. Au delà reste le fonctionnement du pouvoir de l’état profond qui étonne par sa puissance. Ce point est confidentiel, voire top secret et donc sans références écrites publiques. Mais d’évidence l’État Profond règne par la dette et surtout la corruption, que celle-ci soit initiée par l’argent, ce qui n’explique pas tout, ou par compromissions, ce qui est bien plus puissant. Ces compromissions pourraient l’être à partir d’idéologies extrêmes notamment de satanisme.

  Le satanisme ne nécessite pas foi ou autres fortes convictions mais de la perversité, une chose presque naturelle aux esprits imbus d’eux-mêmes. Des témoins parlent notamment de pédocriminalité plus ou moins ritualisée instituée au sein de nombreux rouages politiques par l’État Profond. Par ailleurs si le nazisme faisait promotion d’une race supérieure, le satanisme fait carrément celui d’une toute petite élite. En fait ces gens ne croient même pas vraiment en Satan. Ils font esprit de corps tout simplement.

 

Voilà qui n’est guère réjouissant me direz-vous ! Pourtant il me fallait faire un point d’étape en ces jours de Pâques qui sont ceux de la résurrection de Jésus, enfin il paraît… Car même si plus grand monde y croit ça reste un symbole culturel fort surtout maintenant que nous savons que nos ennemis sont des satanistes.

Lorsque le mensonge prend l’ascenseur la vérité prend l’escalier dit-on et c’est sûrement pour ça que voici plus d’un an que le monde est sous la coupe d’un énorme canular. Rassurez-vous, un escalier ne tombe jamais en panne et la vérité gagne toujours à la fin.


 

 

mercredi 10 mars 2021

Propos sur l'effet de serre

L'effet de serre expliqué par JM Jancovici
L’actuelle crise «sanitaire», en réalité un complot contre les nations, nous a fait momentanément oublier les périls attendus non moins préoccupants. Je voudrais maintenant y revenir. De toute façon c’est impératif car la dernière fois je vous avais promis de parler d’autre chose que de ce p***** de corona-circus !

Ces périls attendus sont multiples mais découlent du même dérèglement : La planète n’en peut plus ! La capacité de trop de nos concitoyens à croire à des idioties comme cette fausse pandémie «Covid» mais aussi à nier les véritables périls comme le réchauffement climatique par exemple est très préoccupante. Ce sera justement mon sujet, choisi parmi les multiples périls qui montent, non pas parce que ce serait le pire mais parce que je peux en parler. Revenir sur ce sujet est important car le problème reste fortement nié. J’ai en effet le sentiment que le nombre des climato-sceptiques augmente et ce même parmi les gens parfaitement éclairés sur d’autres sujets. Le plus célèbre de ces climato-sceptiques est Monsieur Trump. Ce n’est pas rien car sur d’autres sujets, par exemple la nécessité qu’ont les nations… Enfin, surtout la sienne(!)... de protéger leurs économies, il a sûrement raison. On ne saurait expliquer cette remontée par le simple déni du phénomène, déni qui existera toujours dans une grande partie de la population mais toujours dans à peu près la même proportion. Le déni s’explique aisément par une panique irrationnelle devant un aussi grand péril mais que Monsieur Trump ou d’autres gens aguerris renient l’évidence ne s’explique pas aussi aisément.


Je vois deux raisons à cette montée du climato-scepticisme, autres que le simple déni. La première c’est la récupération actuelle du péril par des gens mal intentionnés et que cela se perçoit. La seconde est une erreur grossière dans l’explication du phénomène, ce qui le rend contestable même si les constatations principales ne le sont pas.

 

Avant d’avancer mes propres arguments il faudrait que je me présente mieux afin de vous rassurer sur mon expérience en la matière. Donc voilà, Je n’ai jamais caché mes divers militantismes, ce ne sera donc pas le propos du moment. Par contre de mes vies professionnelles je parle rarement sauf à avouer vaguement avoir été longtemps fonctionnaire et syndiqué à la CGT. Je suis maintenant à la retraite. La plus grande partie de ma vie active s’est déroulée au sein de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et plus exactement dans un centre d’essais de propulseurs (de fusées si vous voulez). Électricien et électronicien de formation, devenu ouvrier de mesures je faisais aussi des radio-sondages de l’atmosphère afin de prévenir les pollutions dues aux essais de l'établissement. Promu Technicien Supérieur d’Études et de Fabrications après deux années de vie de château (TSEF, seuls ceux qui savent comprendront) j’entrais dans un service de sécurité du travail. Là je rédigeais des études de sécurité du travail et aussi des études d’impact d’installations classées. Accessoirement j’ai alors participé à un groupe de travail sur le risque foudre et participé au développement d’un système de détection des orages protégeant plusieurs centres de la DGA. J’ai ensuite occupé d’autres fonctions et pour mes dernières années au sein de l’administration j’étais documentaliste, sachant trier info et intox. Par ailleurs coté loisirs je suis vélivole. Le milieu aérien est le domaine des oiseaux mais aussi celui des pilotes de planeurs lesquels en plus suivent la météorologie avec passion, toujours à guetter la «belle journée». Bref, le milieu aérien je connais !

 

Passons maintenant au sujet qui nous préoccupe. Le réchauffement climatique anthropique est un truc que des savants ont découvert dans les glaces de l’Antarctique au XXe siècle. Plus exactement ces gens avaient appris à lire dans des carottes de glace l’Histoire de l’atmosphère et du climat, l’air des temps anciens se retrouvant prisonnier des glaces. Plus on creuse bien sûr plus on remonte dans le temps… C’est ainsi que fut constatée une liaison entre le taux de gaz carbonique (CO2 ) et la température moyenne sur Terre. Ce lien CO2 – Température est pratiquement reconnu par tout le monde et même par beaucoup de climato-sceptiques.

Par ailleurs tout le monde s’accorde aussi sur l’existence d’un effet de serre naturel. Il est en effet démontré par des physiciens que sans cet effet de serre naturel la température moyenne serait bien plus basse et la Terre serait recouverte de glaces même à l’Équateur.

Cet «Effet de serre» est par ailleurs plutôt qualifié d’ailleurs de «forçage radiatif» par de prétendus savants. Moi je vous propose d’en rester à l’effet de serre, l’important étant que tout le monde comprenne même si le phénomène n’est pas similaire, quoique pour moi SI sauf que considérer toute l’atmosphère suppose des déplacements d’énergies un peu plus compliqués que dans une petite serre. D’un autre coté il est impossible d’imaginer qu’une partie du rayonnement issue du soleil ne reste pas piégée à la surface donc bref, un effet de serre est inévitable et finalement l’atmosphère terrestre fonctionne bien en gros comme une vraie serre, tout simplement. §;o)

L’effet de serre naturel n’est pas le problème. C’est au contraire une bénédiction puisque grâce à lui nous bénéficions sur Terre de températures agréables. Le problème vient de son intensification et d’une montée des températures moyennes à tel point que ça pourrait être catastrophique. Ce changement climatique est très contredit. Il existe deux types de contestataires :

- Ceux qui n’y croient pas du tout.

- Ceux qui veulent bien croire au changement climatique mais ne croient pas à une cause anthropique. Ce sont les plus nombreux car le réchauffement de la Terre est devenu évident, de la fonte des glaciers aux saisons qu’on ne reconnaît plus sauf que pour ceux-là ce dérèglement ne peut-être que passager, puisqu’il n’est pas anthropique ! ( Là excusez-moi mais je ferais complètement l’impasse sur leurs explications à eux du dérèglement actuel tellement c’est farfelu. Le plus souvent ces gens supposent des cycles solaires… )


À cet endroit du discourt je vous propose de voir ou quelques explications officielles avant de revenir aux observations pratiques. Sur la vidéo vous pouvez en voir ce que raconte Monsieur Jancovici ou... Pourquoi faire simple pour expliquer l’effet de serre comme je viens de vous le faire quand on peut faire compliqué ? 

 

Sinon pour Wikipédia (source) : « ...et sous forme de rayonnements infrarouges lointains (dans la plage 8–13 μm principalement, correspondant au « rayonnement du corps noir » pour la température du sol). L'effet de serre ne s'intéresse qu'à ces rayonnements, qui seront absorbés en partie par les gaz à effet de serre, ce qui contribue à réchauffer l'atmosphère. Puis dans un troisième temps, cette chaleur contenue par l'atmosphère est réémise dans toutes les directions ; une partie s'échappe vers l'espace, mais une autre partie retourne vers la Terre et vient en déduction de l'apport de chaleur de la surface vers l'atmosphère, donc s'oppose au refroidissement de la surface» Dans Wikipédia il est précisé aussi que le terme scientifique, utilisé par la communauté des climatologues pour décrire l’influence des gaz à effet de serre, composants de l'atmosphère bloquant le rayonnement infrarouge, sur le bilan thermique de la Terre, est «forçage radiatif ».

Là, que les choses soient claires, Monsieur Jancovici est un excellent professeur et c’est pour ça que je l’ai choisi comme référence. C’est d’ailleurs à priori sa seule erreur en physique sur sa conférence de plus de deux heures. Par ailleurs ce n'est pas la sienne mais plutôt celle de tout un groupe de physiciens, celle du GIEC et de Wikipédia ! Il fait d’autres erreurs, certes, notamment lorsqu’il sort de son domaine, nous parle de politique par exemple et on les trouve plutôt quand il répond à des questions mais jamais dans ses cours.

Cette théorie dite des transferts radiatifs ou du forçage radiatif ne tient pas debout pour plusieurs raisons. La première c’est la faiblesse du rayonnement terrestre et du renvoi d’énergie que ça suppose. Nous vélivoles, nous appelons ça la restitution. Effectivement ça existe mais en tant que pilote de planeur je ne l’ai presque jamais rencontré tellement cette restitution d’énergie par le sol est faible et jamais en plaine alors que j’ai plus de 1000 heures de vol quasiment toutes de plaine.

Schémas sur la restitution en montagne.

En montagne la restitution peut certes générer des ascendances exploitables (voir dessins) mais seulement parce qu’elle se combine avec une confluence de vents alors que les brises de vallée descendantes s’établissent. Ce phénomène permet par exemple en fin de journée, à un planeur de descendre une vallée sans perdre d’altitude en volant tout simplement en ligne droite au milieu de la vallée. La seconde tient à la faiblesse de la couche concernée par les effets de ce rayonnement car si effectivement la température diminue la nuit et ce, notamment par ciel clair, cette baisse de température n’affecte que les basses couches. Au matin une plus ou moins forte inversion de température marque à une faible hauteur la couche d’air affectée. Ce rayonnement nocturne peut donner des gelées en hiver mais comme tout le monde l’a constaté, seulement quelques jours par an, les plus favorables aux gelée matinales, C’est à dire lorsqu’il fait beau et que l’air est particulièrement sec. En effet la plupart du temps la température diminue la nuit jusqu’aux environs du point de rosée puis se stabilise, car effectivement de la rosée se dépose et surtout des brouillards s’établissent. Remarquez que les brouillards sont des nuages stratiformes. On parle d’ailleurs d’une nappe de brouillard. Bref, ça condense et finalement l’effet de serre c’est surtout ça, de la condensation ! Toutes ces histoires de forçages et d’infra-rouges de différentes natures ne sont que sophistiques !


Maintenant revenons à l’explication officielle dont je viens de vous démontrer qu’elle était fausse.

Les GES d'après la théorie du forçage radiatif
La première chose surprenante de cette théorie vient de ce que le premier GES ne serait pas celui dont on parle le plus. Ce ne serais donc pas le CO2 mais la vapeur d’eau ! Voilà qui complique sérieusement les choses car la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air est extrêmement variable. À vrai dire ça finit de mettre la théorie du forçage radiatif en l’air tellement ça devient absurde. C’est l’argument de choc des climato-sceptiques qui revient de manière récurrente sur tous les forums où s’expriment en force cette catégorie de gens. Je vois ça notamment sur le site d’informations citoyennes Agora-vox où les climato-sceptiques sont présents en force «mais enfin… Le premier GES c’est la vapeur d’eau et en plus c’est vous qui le dites ! »


Il est temps maintenant de passer aux réalités car je vais bien sûr vous expliquer ce qui se passe vraiment.


La première chose à considérer c’est le rôle de l’eau. Je dis bien de l’eau, pas seulement sous forme vapeur mais dans tous ses états car dans l’air il peut y avoir de l’eau liquide, de l’eau vapeur et même de l’eau solide. Ses changements d’état jouent un rôle important. Même en dehors des changements d’état le niveau de tension vapeur joue un rôle notamment en ce qui concerne les échanges thermiques. Bref, comme exposé précédemment l’effet de serre c’est surtout de la condensation et aussi le fait que le sol restitue peu d’autant qu’il n’est généralement pas inerte notamment là où il y a de la végétation. Et même au sol l’eau joue déjà un rôle qui influence le climat !


Et le CO2 là dedans me direz-vous, il fait quoi ? Et les autres GES ? Et d’où émane ce changement climatique qui fait si peur ?

Le CO2 n’est qu’un dopant. C’est important car l’eau est un semi-conducteur, le premier présent dans la nature. L’eau permet la vie, c’est elle qui nous permet de penser et sans eau pas de vie. Pour ce qui nous occupe ici le seul GES primaire c’est l’eau, les autres ne sont que des dopants que l’on pourrait appeler GES secondaires ou GESS.


J’en viens maintenant à la solution. Nous savons déjà que l’effet de serre n’est pas dû aux forçages radiatifs mais que c'est un véritable effet de serre, une partie de l’énergie reçue du soleil ne pouvant pas repartir car transformée en d’autres choses sauf que nous ne savons pas encore pourquoi ça chauffe plus ces derniers temps. Ce faisant nous avons des suspects, les GESS sauf qu’étant secondaires justement, peut-être serait-il plus judicieux de considérer le mélange air dans son ensemble, non ?

Et que nous dit la LOI DES MÉLANGES ? ( Ne cherchez pas sur Wikipédia cette «loi des mélanges» car elle est de moi.)

La «loi des mélanges» dit tout simplement que lorsqu’on mélange des trucs ensemble le résultat en est toujours imprévisible ! C’est une chose que l’on découvre tout jeune, un de ces trucs qu’on n’oublie jamais : Plus on rajoute du sucre dans son fromage blanc plus le mélange obtenu devient liquide ! C’est tout de même surprenant qu’en introduisant un truc en cristaux dans un truc visqueux on obtienne un mélange de plus en plus liquide. Tout ceux qui m’écoutent en ce moment et qui sont devenu diabétiques savent que j’ai raison. Vous pouvez aussi faire l’expérience.

Comme mon lectorat ne peut pas être composé que de diabétiques sachez que je peux citer d’autres exemples. En métallurgie par exemple sauf que pour mélanger des métaux il faut d’abord les rendre liquides et donc les chauffer, à part bien sûr les amalgames puisqu’il s’agit là d’un mélange à base de mercure. Les mélanges à base de métaux s’appellent des alliages. Lorsqu’on mélange des métaux on ne sait jamais trop ce que l’on va obtenir. Quand le résultat obtenu est bien, généralement on garde la recette secrète. Ainsi dans l’antiquité les gaulois étaient-ils les mieux armés, avec leurs épées en acier face aux glaives en bronze des romains. Mauvais exemple les romains ont gagné… Mais c’était parce qu’ils étaient mieux organisés !


L’air c’est pareil. L’air est un mélange. Si nous considérons de courtes périodes la plupart de ses composants secs ne varient jamais ou très peu mais sa teneur en eau varie beaucoup. On peut mesurer l’humidité de l’air et évaluer celle-ci sous deux formes :

- L’humidité relative qui s’exprime en % de la saturation. L’humidité est à 100 % quand on atteint le point de rosée.

- L’humidité absolue qui s’exprime en g par m3.

Les météorologistes se servent de psychromètres ou d’hygromètres. Ils ne mesurent que l’humidité relative. Cela suffit pour des prévisions à moyen termes car il existe un lien connu entre humidité relative et humidité absolue alors même que la quantité d’énergie contenue sous forme de chaleur latente dépend de cette humidité absolue. Il n’en est pas de même en climatologie car le lien peut avoir varié.

FIN
 Dit autrement et par application de la LOI DES MÉLANGES nous ne sommes plus sûrs de rien puisque des composants secs ont changé en proportion. Quoique si un petit peu plus de CO2 rend le mélange air plus avide d’eau, il ne peut pas en être autrement vu ce que l’on constate, c’est à dire un réchauffement. Dit autrement et en prenant des valeurs moyennes, un m³ d’air de 2021 à 20°C, sous une pression de 1015hP, avec 80 % d’humidité contient forcément plus de vapeur d’eau absolue que le même m³ d’air de 1900. Un calculateur sur Internet me donne 14g en 2021 mais pour 1900 on ne sais pas : c’était moins forcément !


Voilà, vous devriez avoir tout compris :

- Que l'effet de serre existe vraiment et que c'est un véritable effet de serre,

- Que tout vient de l'eau, le gaz carbonique n'étant qu'un dopant,

- Que par application de la Loi des mélanges il n'y a rien de surprenant à constater qu'un peu plus de CO2 fait monter la température, le nouveau mélange air étant plus avide d'eau.

Sinon faites un commentaire !

 Voir en vidéo sur Odysee (c'est pareil)

- Vidéo (intégrale) citée dans le texte : Cours 2019 sur le changement climatique à l'école des Mines de Monsieur Jancovici

- Livre cité : «EN PLANEUR au dessus des Alpes» Jochen VON KALCKREUTH, Éditions Seidec, juin 1985, ISBN 2-903978-03-4.

 

 



 


lundi 22 février 2021

Ça continue !

La crise engendré par le corona-circus n’en finit pas et sauf évènement soudain, lequel malheureusement ne se profile pas, nous y sommes pour encore longtemps. Les gens sont devenus fous. J’ai même l’impression que ça empire. On rencontre maintenant des gueules muselées presque partout, c’est à dire même là où le masque n’est pas vraiment imposé, voire même là où les théories covidesques ne démontre aucun danger potentiel, en pleine nature par exemple.

Gilet jaune

 Voir cela me fait de la peine mais ça devient inévitable. Il faut éviter les centre-villes bien-sûr mais la dernière fois c’était à une déchetterie sise au fond des bois que j’ai vu ça, une personne sur deux portant un masque ! Mais pourquoi bon Dieu ? Ces gens ont terriblement peur je pense bien que cela dépasse l’entendement. Avec la promesse du «vaccin» pour tous, ces gens sont en danger. Le «vaccin», qui n’en est pas un mais une sorte de thérapie génique avec traçage par nanoparticules, est bien plus dangereux que le Covid qu’il est censé combattre… Surveiller étroitement la population, voire éliminer les plus faibles, est le plan. Mais allez faire comprendre ça à des autruches terrorisées !


Un nouveau mot, en franglais évidemment, est à la mode : Fake news, soit fausse nouvelle, information mensongère, etc., bref bobard car bien sûr on se fout de votre gueule. Venant de ceux qui entretiennent trouble et angoisses avec leur corona-circus bien plus mensonger c’est culotté ! Tout ce qui se raconte n’est pas vérité d’évangile mais bon, nous ne sommes plus des enfants tout de même et moi je crois à la sagesse des humbles et aussi à la spontanéité des vulgaires... J’ai le droit non ?


Donc cette fois je vais vous recommander deux personnages bien plus vrais que toutes nos élites,

 

Micka

- Micka le Gilet Jaune charentais que vous pourrez, si vous le voulez, en plus remercier de manière trébuchante car il le mérite, lui qui n’a plus que ses vidéos pour survivre !

https://odysee.com/@Onvapassementir:5/Si-si-!-t'es-un-esclave-que-tu-le-veuille-ou-non-!!!:0

 

- Et Jean-Marie Bigard, parce qu’il est très  connu du public mais dont pourtant ces paroles là ne passeront pas à la télé :

https://odysee.com/@Onvapassementir:5/la-col%C3%A8re-de-jean-marie-bigard-face-a-cette-situation-interminable:f


La prochaine fois je parlerais d’autres choses, enfin… J’espère !


samedi 2 janvier 2021

Retour sur 2020... J'ai raté les marrons glacés !

 

Mais mon pain est bon ! Cette année 2020 fut une horreur. Je n'ose pas vous promettre quoi que ce soit pour celle qui commence... Je n'ose pas vous souhaiter

Pain maison

mes meilleurs Vœux !


Les marrons glacés sont moisis. Ce fût la déception du réveillon. Mais comment cela a-t-il pu arriver ? Nous avons pourtant suivi la recette à la lettre. Faire ses propres marrons glacés c'est plusieurs jours de travail avec, certes, après récolte des châtaignes, seulement quelques opérations à faire chaque jours, mais avoir tant travaillé pour rien, quelle déception ! Quoique cela ne soit pas si grave, nous avions aussi quelques chocolats et la fête est restée réussie. La bûche au chocolat maison était parfaite et le pain maison aussi. Car depuis quelques temps je fais mon pain. Le boulanger n'aime pas trop les gens sans masque. Le gouvernement a décrété le masque obligatoire dans toutes les boutiques et le maire a étendu ça au marché et même aux ports, c'est à dire là où il n'y a plus personne. On arrive à se faire servir mais je ne vous dis pas l'ambiance... D'autant que ça commence dehors puisque les boulangers ont bien mis en évidence un panonceau exprimant comme quoi ne pas mettre de masque est très mal et sous-entendant même que vous allez tuer la mamie qui est tout près. Ces hypocrites idioties prêteraient à sourire s'il y avait pas autant de gens pour y croire. De fait ces sournoises et culpabilisantes âneries me mettent de très mauvais poil à chaque sortie en ville car il n'y en a pas qu'à la boulangerie... Vous pensez bien !

Et donc comme chacun en cette année folle, je me suis organisé de manière à éviter les conflits. Désormais la débrouille règne. C'est ainsi que je me suis mis à faire mon pain et d'autres choses. Ce qui reste de courses à faire peuvent l'être en ligne ou par relations amicales. Nous avons notamment notre petit fournisseur en légumes.

Ainsi s'est terminée l'année 2020 par deux fêtes, qu'il y ait au moins quelque chose de normal en cette année folle et le fait est que toutes les années se terminent ainsi, avec deux réveillons. L'année qui commence nous fêterons les rois. Il y a au moins ça que Macron ne nous confisquera pas.


En 2020 tout un monde s'est écroulé quoique pas pour tout le monde. Il y a beaucoup de gens qui pensent que ce sera seulement l'année de la pandémie, du méchant corona-virus devenu le méchant Covid19 puis la méchante Covid19... Les innocents !

En fait s'il y a eu une grave épidémie cette année là c'est plutôt et surtout celle de la terreur. Au 31 décembre le bilan des morts de l'année est du même ordre qu'en 2019 et même un peu moins. Un peu de bon sens suffirait normalement à anéantir l'embrouille covidesque, tous les bobards qui y sont associés et qui s'accumulent depuis le début de tout ce cirque. Au début il était normal d'y croire et tout le monde y a cru au moins un peu. Maintenant ça ne devrait plus être permis... Oui mais ce qu'ont subit en 2020 les abonnés aux Évangiles selon France Infos, TF1, BFMerde, France télévision et autres diffuseurs de la pensée convenable fut si pathologique qu'on ne pouvait qu'en tomber malade. Réclame malsaine, leur propagande morbide à base d'images terrifiantes ne pouvait que bloquer la raison. Alors soyons tolérants et considérons la véritable maladie de l'année, à savoir la terreur. Ne pas être touché fut une chance rare que l'on doit à sa curiosité. Les médias n'aiment pas les curieux. Si, dès le 13 janvier 2020 l'hydroxychloroquine, médicament générique gênant, était classée substance vénéneuse par le gouvernement, c'était depuis longtemps déjà que la curiosité était considérée vénéneuse. Et c'est ainsi que les français n'allaient être protégés de rien, ni contre un éventuel nouveau virus ni contre la terreur médiatique, bref contre aucune des maladies qui allaient leur tomber dessus.

Affiche Gilet Jaune
Automne 2020 - Affiche des Gilets Jaunes 

 

J'ai eu cette chance d'être curieux et ceux qui suivent ce blog savent qu'il fallait lire Bugault, écouter Trotta au début du dernier printemps et bien d'autres à découvrir ensuite. Mon préféré c'est Jean-Jacques, ses infos du jeudi en compagnie et ses conversations du Lundi. Je vous recommande au moins celle du 28 septembre «Les gouvernements n'ont fait aucune erreur».

La vision de J-J Crèvecœur étant globale peut-être préférerez-vous une vision qui nous concerne plus en tant que français ? Ce n'est pas plus réjouissant car en plus le pays part à la ruine. C'est la mission que s'est donné Monsieur Macron que de pousser la nation à se saborder ainsi que nous l'explique ici un ancien gendarme.

Dans ces conditions croyez-vous qu'il soit encore possible d'attendre les élections de 2022 pour inverser la tendance ? D'évidence il sera bien trop tard et encore croyez-vous qu'une élection puisse sauver les gens ou une nation vu comme 2020 nous démontre à quel point nous sommes totalement sous contrôle ? À ce moment et en désespoir de cause il ne reste plus que Dieu ou une heureuse providence ce qui m'oblige à vous souhaiter quand-même une Bonne Année 2021 sauf que la chance n'y suffira pas : Nous devrons nous bouger en 2021 mais vous ne serez pas seuls et donc ce que je vous souhaite c'est une

Rond vert CNT-F
Avec le CNT !
 

 

 

Bonne Année 2021

de la Libération populaire !

 

 ou encore...